Comme certains dessinent dans la rue, j'expose mes créations à la fenêtre et exprime ainsi une joie enfantesque et facétieuse par des oeuvres visibles de l'exterieur et à la vue de chacun. 

 

En carton découpé suspendu au dessus du trottoir par un système « canne à pêche » et poulies (descente et montée) depuis la balustrade de mon balcon, mes œuvres, une par mois, s'emparent du regard des passants et des habitants du quartier. J’agrémente toutes mes réalisations avec des pompons multicolores découpés dans des rouleaux de papier irisé lacérés en lanières de 2 cm de large environ,je rajoute également des perles, des strass, des brillants, des joyaux, des scotchs brillants dorés, argentés et parfois de couleur différentes

ces Installations de rue racontent à elles seules une histoire, un imaginaire, elles éclaboussent et souhaitent apporter un  étourdissement phonétique aux passants.